Choisir un système de gestion documentaire pour le secteur des soins de santé

gestion des dossiers patients

L’objectif principal de la mise en place d’un système de gestion documentaire dans un centre médical est d’améliorer la prise en charge des patients. Que ce soit dans un grand hôpital, une clinique ou un centre de santé, l’amélioration de l’accès aux documents permet d’accélérer le travail du personnel médical. Est-il donc judicieux d’acheter un gestionnaire de documents spécialisé dans ce domaine ?

Sécurité de l’information

Tous les documents relatifs au centre doivent être sécurisés, mais une attention particulière doit être accordée aux dossiers des patients. Les dossiers des patients sont particulièrement sensibles, et doivent rester confidentiels. Les données des patients doivent toujours être traitées avec la plus grande confidentialité, c’est pourquoi des systèmes sécurisés sont indispensables. Cependant, il y a un aspect de la sécurité qui est souvent négligé. Une collaboration rapide entre les médecins de différentes spécialités et de différents centres est également importante pour les patients. Il ne s’agit pas tant de protéger la confidentialité des données que de protéger la santé du patient, ou de lui sauver la vie dans une situation critique.

Il est possible de trouver la solution en passant par www.interconsult.fr/dossier-unique. Il s’agit surtout de recourir aux logiciels humains d’Interconsult, Actiparc II – Bat B Chemin Saint Lambert 13821 La Penne-sur-Huveaune. Le professionnel met ainsi à votre disposition un logiciel médico social DUI permettant de centraliser et de faciliter l’accès aux informations et aux documents au sujet de l’usager. Sans parler de la sécurisation des données médicales, un accompagnement du suivi des projets personnalisés, le partage des informations relatives à la prise en charge, etc. Les courriels et les communications entre employés peuvent également compromettre la sécurité des informations. Des documents confidentiels peuvent être joints ou discutés directement au sujet d’un patient particulier. On peut faire confiance à la sécurité du fournisseur de courrier électronique, mais pas à celle du destinataire.

Gros volumes de documents

Les archives des organismes de soins de santé contiennent de grandes quantités de documents, ce qui les oblige à employer un grand nombre de personnes pour les gérer. La numérisation des archives serait la première étape pour faciliter cette tâche. Une fois les documents numérisés intégrés dans le système de gestion documentaire, les flux de travail peuvent être rationalisés. La quantité de travail administratif nécessaire sera réduite, ce qui permettra aux employés de se concentrer sur d’autres tâches plus productives. À moyen terme, cela se traduira par d’importantes économies.

Documentation de pointe

Les données relatives aux patients doivent être à jour au moment où un médecin voit un patient, même si plusieurs médecins voient le même patient. Les systèmes obsolètes font perdre du temps aux médecins. Il en va de même lorsque les résultats des tests sont disponibles depuis plusieurs jours, mais que la documentation n’a pas encore été envoyée. Il serait beaucoup plus simple que tous les documents relatifs au patient, quelle que soit leur source, soient stockés dans un programme unique. Toute personne autorisée peut s’y référer. Les travailleurs, surtout ceux qui viennent de commencer à travailler dans le centre, se réfèrent aux protocoles pour agir dans différentes situations. De cette manière, les questions peuvent être résolues rapidement, et le temps peut être consacré à un travail plus productif. S’ils se réfèrent à un manuel de qualité ou à une documentation qui n’est pas à jour, ils peuvent commettre des erreurs dans leur travail sans s’en rendre compte.

Une productivité accrue

Lorsqu’un patient entre dans une clinique, le médecin doit pouvoir consulter son dossier médical complet le plus rapidement possible. Le nombre de patients qu’un médecin doit voir en une journée est très élevé, en particulier dans les institutions publiques, et la manipulation de documents physiques peut ralentir leur travail. Si les documents nécessaires se trouvent sur des ordinateurs ou des terminaux mobiles dans le centre, il n’est pas nécessaire d’aller les chercher, ce qui permet de gagner du temps. Par conséquent, le temps de consultation peut être consacré au patient plutôt qu’à la recherche et au déchiffrage de documents.