Champagne : histoire et fabrication

vignoble de champagne

Il n’y a rien de plus enivrant que d’ouvrir une délicieuse bouteille de champagne. Le champagne peut animer n’importe quelle fête. À la fois festif et chic, le champagne est devenu une boisson de luxe universelle qui sera toujours la favorite des célébrations et des occasions spéciales.

Historique du champagne

Le champagne a été découvert par hasard vers 1710, lorsque les viticulteurs de la région de Champagne, en France, essayaient de surpasser la Bourgogne. Ils n’y sont pas parvenus, mais ils ont créé une boisson plus emblématique. Pour produire du vin, il est important de maintenir les températures locales tout au long du processus.

En effet, les hivers sont rudes en Champagne et tout changement de température peut empêcher le vin de fermenter, ce qui provoque le réveil des cellules de levure dormantes au printemps. Certaines bouteilles ont explosé à cause de la carbonatation. Cependant, les bouteilles qui ont survécu à la fermentation contenaient le champagne que nous connaissons aujourd’hui.

Aujourd’hui encore, tous les vins mousseux subissent un processus similaire, mais seuls ceux produits dans cette région peuvent être appelés Champagne. Cette boisson festive préférée est disponible dans une large gamme de prix et de styles. Auprès de la Maison de champagne Hautvillers GOBILLARD, vous pouvez trouver des champagnes de qualité. La gamme de champagne GOBILLARD est très variée : les éloges, les prestiges, les premiums, vieux ratafia…

Comment le champagne est-il élaboré ?

Il y a plusieurs points à retenir dans la fabrication d’une champagne :

Les vendanges

Les raisins sont cueillis à la main entre août et octobre, en fonction de leur maturité. Certains des producteurs de Champagne les plus connus n’utilisent pas de machines, mais vendangent à la main. Après la récolte, les raisins sont soigneusement pressés pour que le jus reste clair et blanc.

Fermentation

Le jus est mis en cuve pour la fermentation primaire. Le vigneron s’assure que tous les sucres naturels du raisin fermentent avec le vin.

Puis, il y a la fermentation secondaire qui consiste à ajouter des levures, des nutriments et du sucre (tiramisu) au vin. Le vin est ensuite versé dans des bouteilles en verre épais et fermé par un bouchon. Les bouteilles sont ensuite placées dans une cave fraîche pour fermenter lentement, en produisant de l’alcool et du dioxyde de carbone. C’est la partie la plus importante, car il est essentiel de ne pas laisser le dioxyde de carbone s’échapper de la bouteille pour obtenir un vin pétillant.

Vieillissement

Au fur et à mesure que la fermentation progresse, les cellules de levure meurent et la fermentation se terminent au bout de quelques mois. Cependant, le champagne est vieilli pendant plusieurs années dans des caves fraîches afin qu’il prenne les arômes de pain grillé et les caractéristiques de la fermentation. Au cours du vieillissement, les cellules de levure s’ouvrent et se mettent en solution, ce qui confère au champagne ses arômes fermentaires complexes. Les champagnes les plus fins et les plus chers sont vieillis pendant plus de cinq ans. Au cours de ce processus, la fermentation secondaire est achevée.

Décantation

Le vin est sucré avec un mélange de vin blanc, d’eau-de-vie et de sucre, puis versé dans la bouteille. Cette opération permet de déterminer si le champagne est naturellement sec, extra sec, sec, extra sec, sec, semi sec ou sec. Cette méthode d’assemblage varie d’une Champagne à l’autre et est un secret des producteurs de champagne.